Hernie hiatale et solutions naturelles.
Hernie hiatale

Rubrique

L’hernie hiatale correspond au passage d’une partie de l’estomac dans l’orifice œsophagien du diaphragme, créant des brûlures et favorisant également les reflux gastro-œsophagien (c’est ce que l’on appelle l’ hernie par glissement, 85% à 90% des cas).
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Définition

L’hernie hiatale correspond au passage d’une partie de l’estomac dans l’orifice œsophagien du diaphragme, créant des brûlures et favorisant également les reflux gastro-œsophagien (c’est ce que l’on appelle l’ hernie par glissement, 85% à 90% des cas).

Quelques chiffres.

Selon les études, 20 à 60% des adultes présenteraient à un moment de leur vie une hernie hiatale. Elle touche 10% des moins de 40 ans et jusqu’à 70% des personnes âgées de plus de 60 ans.

Il est difficile d’identifier les causes réelles de l’hernie hiatale. Dans certains cas, cette dernière est congénitale ou due à une anomalie du hiatus (orifice du diaphragme) qui est trop large ou un raccourcissement de l’œsophage suite aux remontées acides.

Les causes de la maladie.

D’autres causes peuvent intervenir :

  • une augmentation de la pression dans l’abdomen due à un accouchement, quintes de toux,
  • le surpoids,
  • plusieurs grossesses,
  • le tabagisme, la toux chronique,
  • des efforts physiques répétés peuvent engendrer une hernie hiatale,
  • les émotions que nous n’avons pas pu exprimer face à un événement perturbateur ou une situation mal vécue, qui débouchent sur du stress et de l’anxiété.

Symptômes les plus courants.

Les symptômes peuvent se manifester de différentes façons :

  • douleurs de la région gastrique/épigastrique, plus souvent dans le creux de l’estomac.
  • sensations de brûlures de l’œsophage, brûlures d’estomac qui peuvent s’intensifier en position couchée.
  • régurgitations acides qui peuvent irriter la gorge, la bouche et même modifier la voix.
  • mal de gorge, toux nocturne.
  • dysphagie (difficulté à avaler). La dysphagie se caractérise par une sensation de blocage ou de gêne lors de la progression des aliments, sensation ressentie au niveau du cou ou de la poitrine.
  • aérophagie.
  • un sentiment d’oppression derrière le sternum par pression sur le cœur et les poumons, tachycardie et troubles du rythme cardiaque.
  • Mal de dos et douleur dans le dos.
  • État de fatigue.

Prévention de l’hernie hiatale.

Le point le plus important pour prévenir une hernie hiatal est d’éviter le surpoids.

Il est conseillé en cas de symptômes :

  • d’éviter de porter des vêtements trop serrés à la taille ou au ventre, pour limiter la pression intra-abdominale.
  • d’éviter de rester penché en avant pendant trop longtemps (par exemple, lors du jardinage).
  • de faire des petits repas et d’éviter de s’allonger juste après avoir mangé.
  • de limiter la consommation d’alcool et de tabac.
  • d’éviter les aliments trop acides (tomates, agrumes…).

Les solutions naturelles.

Voici une liste non exhaustive :

  • Une alimentation équilibrée qui limite les aliments acides, acidifiants et lourds à digérer.
  • Une diminution du stress par une ou plusieurs séances de psychogestionnel pour aller chercher la cause profonde de ce stress. La pratiquer d’exercices de respiration ( comme par exemple la respiration de Jacobson).

  • La camomille en tisane possède des propriétés relaxantes et anti-inflammatoires. C’est une boisson parfaite pour soulager les maux d’estomac.  Ingrédients : 2 cuillères à soupe de fleurs de camomille séchées (30 g)  1 verre d’eau (250 ml). Préparation : Portez l’eau à ébullition. Et donc lorsque l’eau bout, ajoutez les fleurs de camomille séchées. Éteignez le feu et laissez reposer pendant quelques minutes.
  • Homéopathie : NUX VOMICA 5 CH , une prise avant et 10 minutes après le repas en début de traitement, pour accélérer le transit et la vidange de l’estomac. Les solutions homéopathiques plus spécifiques dans le traitement de l’hernie hiatale sont :
    • IPECA 5CH : si nausées, pâleur, crampes d’estomac, lourdeur intestinale, gaz.
    • ARGENTUM NITRICUM 5CH : si éructations, anxiété et douleurs d’estomac.
    • KALIUM CARBONICUM 4 ou 5 CH : si ballonnements survenant immédiatement après le repas ou même un verre d’eau, dyspepsie, flatulences.
  • ostéopathie, acupuncture sont des solutions dans l’accompagnement de l’hernie hiatale.

phytothérapie

  • L’Aloé véra est une plante qui possède de nombreuses propriétés médicinales. Premièrement elle combat la constipation, elle stimule la cicatrisation. Deuxièmement soulage les symptômes d’une hernie hiatale, entre autres. Il est recommandé de boire un verre de jus. Ingrédients : 1 tige d’Aloé vera, 1 verre de jus de fruit au choix (200 ml), privilégiez le jus de fruit frais, non acide. Du miel (à votre guise). Préparation : Coupez une tige d’Aloé vera, épluchez-la, et nettoyez-la bien afin d’obtenir le gel. Après cela assurez-vous de bien enlever toute la substance jaunâtre, car cela pourrait donner un goût amer au jus et provoquer une diarrhée. Mixez le gel d’Aloé vera avec le jus de fruit choisi. Sucrez la boisson avec du miel.
  • La réglisse (Glycyrrhiza glabra). L’usage interne de racines de réglisse est reconnu par la Commission E (l’administration allemande des denrées alimentaires et des médicaments créée en 1978), dans le traitement des ulcères de l’estomac et de l’œsophage. La réglisse facilite la formation du mucus qui tapisse la paroi de l’estomac et la protège contre le suc gastrique. Cette plante est donc couramment recommandée par les naturopathes en cas de reflux gastro-œsophagien en raison de son effet protecteur sur la muqueuse et de ses propriétés anti-inflammatoires.

Votre naturopathe,

Lilian

Please follow and like us:

Plus
d'articles